Changement dans le paysage : la centrale à béton [du chantier] a disparu !

La centrale à béton a été déposée : après 6 semaines de démontage, les autres éléments associés à son fonctionnement peuvent être désormais démolis : casiers de stockage des granulats, fosse pour le retour du béton, dalle de supportage des bureaux et des commandes.

Ces installations comportent également 3 silos permettant de stocker les ciments : 2 silos de 4.88m de diamètre d’une capacité de stockage de 200m³ (soit 280 tonnes chacun) chacun et 1 silo de 3.46m de diamètre pour un stockage de 110m³ (150 tonnes).

Le maximum de ciment est bien sûr consommé en production de béton pour le projet afin d’en laisser le moins possible lors du démontage.

S’il reste malgré tout du ciment, il est alors aspiré par une entreprise spécialisée. Une fois vides, les silos sont démontés un à un en partant du haut. Un silo est composé d’un cône de tête et de plusieurs viroles assemblées les unes aux autres. Les éléments sont déboulonnés et déposés à l’aide d’une grue mobile.

Et les agrégats restants ?

L’objectif était bien de consommer la totalité du béton disponible avant l’arrêt de la centrale. Les livraisons par péniche ont été arrêtées plus tôt.

Il est malgré tout resté quelques granulats mais ils ont été récupérés par Eurovia pour être remployés sur un autre projet.

Donc, rien n’a été perdu grâce à ce process d’optimisation !